merzbo-derek

(tableaux exotiques & odalisques beat)
(natures mortes & musiques fictives)

ARCHIVES (41)

RAMLEH

Les clichés inhérents au rock ? Ramleh n’en veut pas. Ce qui l’intéresse uniquement, c’est de pousser à son comble l’empathie naturelle de celui-ci pour la combustion et l’implosion. Le multi-instrumentiste, chanteur et membre fondateur Gary Mundy a toujours penché en faveur de la complexité des sentiments. La controverse le fascine en tant que sujet de réflexion potentiel : il s’agira donc pour lui de bousculer les habitudes sans pour autant choquer gratuitement ; d’amener à réfléchir sans prosélytisme béat. C’est précisément l’inconfort, pour ne pas dire le malaise, que Ramleh n’aura de cesse d’explorer, notamment à partir du label Broken Flag.

Ramleh incarne comme peu d’autres l’intersection parfaite du noise, du free rock d’avant-garde et des power electronics. Sans conteste, ce groupe figure parmi ceux qui ont injecté la notion de noise dans le rock, sur les traces du Metal Machine Music de Lou Reed et de Throbbing Gristle, quitte à redoubler le bruit blanc d’une dose massive d’électronique puissante. A l’époque, la démarche a marqué Richard Rupenus (New Blockaders), Maurizio Bianchi, Giancarlo Toniutti ou Andrew Chalk. Depuis elle a entre autre inséminé les productions de Carlos Giffoni dans le cadre de son label No Fun.

Ramleh, dont un album comme Hole In The Heart s’avère symptomatique d’un psychédélisme vicié et obsédant, a été monté par Gary Mundy après que celui-ci ait assisté à un concert de Whitehouse. De ces géniteurs indirects, Ramleh offre, sur disque, un visage hanté par la désolation, désespéré et ambigu à force de colère teintée de tristesse.

Politiquement, Ramleh s’est clairement engagé contre le fascisme, de manière cryptée : Ramleh désigne en effet l’endroit où le criminel de guerre nazi Adolf Eichmann fut exécuté le 21 mai 1962, ce à quoi se réfère leur première cassette audio réalisée en 1982 (31/5/62 - 1982).

Via Broken Flag, leur manière d’envisager la musique a fait école auprès des artistes hébergés par cette enseigne, Le Syndicat par exemple, ou Un-Kommuniti, projet initié par Tim Gane de Stereolab. En retour, certains de ceux-ci, au moment de Hole In The Heart, notamment Maurizio Bianchi ou Giancarlo Toniutti, ont influencé Gary Mundy. Mais c’est aussi Matthew Bower et Skullflower que Ramleh évoque parfois, à la réécoute, dans la gestion du mur du son.

  1. stenbergapyromanen reblogged this from heksen
  2. horridcross reblogged this from heksen
  3. heksen reblogged this from gaschamber-forhumanity
  4. gaschamber-forhumanity reblogged this from merzbow-derek
  5. deathbyasbestos reblogged this from merzbow-derek
  6. talweg-wolves reblogged this from merzbow-derek and added:
    RAMLEH Les clichés inhérents au rock ? Ramleh n’en veut pas. Ce qui l’intéresse uniquement, c’est de pousser à son...
  7. dub9dope reblogged this from merzbow-derek
  8. merzbow-derek posted this